Formation

L’Institut de Psychosomatique Intégrative propose des formations à distance.

Après une année de formation de 110 heures , un examen écrit, un stage d’observation clinique et la soutenance d’un mémoire, le titre de psychosomaticien /cienne intégratif /ve est délivré.

A l’issue, les candidats ont la possibilité de continuer leur formation de thérapeute en psychosomatique intégrative par une formation de deux ans – à raison d’un séminaire mensuel – et la présentation de deux cas cliniques.

Cette formation est référencée auprès de l’organisme Datadock (organisme ministériel de référence) qui permet aux candidats de faire financer les frais de formation auprès de leur OPCA qu’ils soient salarié , chômeur ou entrepreneur individuel.

LES DIFFERENTES ETAPES DE FORMATION DANS LE DOMAINE DE LA PSYCHOSOMATIQUE INTEGRATIVE

1. Le métier de Psychosomaticien (ne) intégratif (ve)

Accessible : sur titre pour les médecins généralistes ou spécialistes, les étudiants en médecine (internes), les psychiatres, les psychologues, les psychanalystes, les psychothérapeutes, et étudiants possédant un DESS de psychopathologie et psychologie clinique, ou Master 2.

Sur dossier avec un minimum de Bac + 3 ou expérience professionnelle équivalente, plus 5 ans d’expérience dans un métier dans le domaine des professions para médicales, des métiers d’accompagnement thérapeutique ou de relations humaines.

 

La formation est d’une durée d’un an d'octobre à juillet soit l’équivalent de 110 heures de cours, avec encadrement pédagogique par les enseignants. 

Un travail psychothérapeutique personnel, engagé ou mené à terme, est fortement recommandé pour comprendre la nature du fonctionnement psychique.

Demande d’effectuer un stage clinique d'une centaine d'heures pour développer ses capacités d’investigation psychosomatique, Le stage pratique peut se dérouler dans l'entreprise, à l'hôpital, dans le centre de soins, l'association ou l'établissement de fonction du stagiaire ou dans le cabinet du praticien (médecin, psychothérapeute, ...).

Les cours sont dispensés à distance par visioconférence, et par des ateliers cliniques d’une durée de deux heures ; ils se font à distance car la majorité des étudiants habite à l’échelle de la France, dans les pays européens voisins et dans les pays méditerranéens.

 

Pour obtenir le premier diplôme de psychosomatien (ne) intégratif (ive) : ce diplôme valide les connaissances acquises au cours de l’année d’enseignement.

L’épreuve est basée sur un examen dans lequel un cas clinique est proposé à l’élaboration théorique et clinique destiné à tester les connaissances acquises en cours d’année , et sur la rédaction d'un mémoire dont la soutenance a lieu devant  un jury au cours du mois de septembre de l’année académique, soit trois mois après la fin des enseignements. 

 

Ce métier est de niveau 1 sur le classement de l’échelle selon le ministère du travail , de l’emploi et de la formation  ; il permet de déterminer le niveau d’évaluation du risque psychosomatique du /de la patiente , le diagnostic, la direction de la cure si besoin et l’éventuelle recommandation d’un suivi par un( e )thérapeute psychosomaticien (ne) intégratif (ive) , en lien avec le /les médecin(s)  traitants.

2. Le Métier de thérapeute en psychosomatique intégrative

A  l’issue du diplôme de psychosomaticien (ne) intégratif (ve) délivré par l’Institut de formation de psychosomatique intégrative, Ecole de la Pitié-Salpétrière ,il est proposé d'obtenir le titre de thérapeute psychosomaticien (ne) après deux années de formation  –à raison d’un séminaire mensuel d’une durée de 2 heures - sur 10 mois,  soit 40 heures, auxquelles il faut ajouter le suivi obligatoire d’une supervision individuelle bi-mensuelle avec un des superviseurs de la SPI.

Ces séminaires sont dirigés, pour le moment, par le Pr. Jean Benjamin Stora. Les superviseurs : Jean Benjamin Stora, Stéphane  Flamant, Michael Stora, Benoit Depreux, Danièle Ruffet et Ginane Chauchet  peuvent assurer des supervisions individuelles. Les séminaires ont pour thèmes principaux les techniques d’interprétation de l’approche clinique des processus psychiques et des formes de pathologies, les techniques de contre-transfert et l’écoute des patients somatiques. Tous les séminaires sont centrés sur la connaissance de la technique de la thérapie psychosomatique, c'est à dire un fonctionnement psychique dans sa relation avec le système nerveux central et l'ensemble des fonctions somatiques.

 

Ces deux années en plus de la première année de formation théorique ont pour objectif de renforcer – par l’analyse approfondie de cas cliniques de leurs patients et de leurs patientes  la compréhension du processus de développement du système psychique, de réparer les liaisons entre les représentations mentales, affects et comportements, et d’identifier le fonctionnement de l’inconscient ainsi que l’écoute particulière des patients somatiques par le psychosomaticien (ne) afin de mieux accompagner leurs patients (tes) , partager des outils ou techniques d’accompagnement entre pairs, et de  s’engager dans un processus de développement et de formation continue.

 

POUR OBTENIR LE TITRE DE THÉRAPEUTE EN PSYCHOSOMATIQUE INTÉGRATIVE 

Les candidats devront – outre le développement d’une pratique professionnelle -présenter au cours des trois années de séminaires et de supervision 4 cas cliniques de leurs patients en traitement en décrivant de façon théorique et clinique le fonctionnement psychique de leurs patients et de leurs patientes somatiques en le reliant aux somatisations. 

Il s’agira d’aborder la compréhension des phases archaïques et prégénitales du système psychique en insistant sur l’aide à apporter aux patients et aux patientes pour établir progressivement un système psychique et un système de défense. L’apparition de chaînes associatives, de rêves et de représentations mentales liées aux émotions et aux comportements démontrera l’avancée de la psychothérapie psychosomatique, avec la disparition progressive ou l'affaiblissement des pathologies somatiques. Il est important, de plus,  de présenter le dossier médical des patients et des patientes et de tenter de relier un certain fonctionnement neuronal en s’aidant de la discipline des Neurosciences. 

Au terme de ces trois années, à savoir une année de formation théorique et deux années de formation clinique et théorique, les candidats devront présenter devant un jury le déroulement de la thérapie psychosomatique d’un ou d’une patiente afin de  démontrer leurs capacités de soigner des patients et des patientes somatiques.

 

En dehors de ce parcours d’obtention du titre de thérapeute psychosomaticien(ne), il est important d’établir les conditions d’obtention du titre de superviseur-formateur

3. Le titre de superviseur-formateur (trice)

La supervision est un processus interactif qui permet au thérapeute psychosomaticien de confirmer ses capacités thérapeutiques de connaissance de l’inconscient des patients et des patientes somatiques et ses capacités de transmission de la thérapie psychosomatique. Le superviseur-formateur(trice) est là pour éclairer, mieux gérer une situation, élargir la vision du thérapeute.

Le superviseur- formateur-trice) permet au thérapeute de s’interroger sur la connaissance de son propre inconscient en le renvoyant à son autoanalyse afin de mieux développer ses capacités thérapeutiques. Il l’aide également à mieux vivre émotionnellement et intellectuellement des situations complexes dans le cadre de ses relations contre-transférentielles.

Le superviseur – formateur(trice) a pour mission principale de contrôler les capacités d’investigation clinique, d’établissement d’un diagnostic de psychosomatique intégrative, de développement d’une stratégie thérapeutique, et de son application.

Il est important de s’interroger aussi sur le travail thérapeutique lui-même : établir des liaisons entre représentations mentales émotions et comportements ; tentative de développer un système psychique insuffisant ou défaillant ; analyse des défenses de type narcissique ; intégration du narcissisme dans le futur faisceau génital.

Vérifier la capacité de remplir un rôle maternel dans la relation avec les patientes et les patients. Vérifier que le système interprétatif n’est pas intellectuel et surtout vérifier si le thérapeute n’est pas à distance des patientes et des patients sans soutien affectif, sans jouer le rôle de pare excitations.

Il est important de s’assurer du respect de pratiques professionnelles conformes à la qualité et au respect du code de déontologie de la profession.

 

Les candidats au titre de superviseur-formateur(trice) devront avoir démontré une pratique professionnelle dans le métier de thérapeute psychosomaticien (cienne) de cinq ans au minimum d’expérience et environ 5  patients somatiques en traitement dans le domaine de la thérapie psychosomatique intégrative.

Le superviseur-formateur(trice) participe à des rencontres régulières d’échange pédagogique, théorique et clinique avec ses collègues du groupe de supervisions.

Il ou elle a une parfaite connaissance du métamodèle de la psychosomatique intégrative se référant à la théorie des systèmes: la théorie des 5 systèmes (J.B.Stora) qui sous-tend la nécessité d’aborder, pour l’établissement du diagnostic et des soins thérapeutiques, les patients somatiques dans leurs dimensions biologiques, neuronales, psychologiques et socio-économiques.

Il ou elle adhère au code de déontologie de la profession.

 

Pour obtenir le titre de superviseur (euse) :

Il ou elle devra avoir supervisé des thérapeutes sur une durée de trois années.

Le titre de superviseur – formateur (trice) est attribué par le comité des superviseurs – formateurs(trices) devant lequel le candidat(e) présentera sa façon de travailler professionnellement avec les patients et les patientes somatiques. 

Le comité de superviseurs – formateurs(trices) signera le document d’attribution du titre. 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.