Le Nom de la Mère et la thérapie de psychosomatique intégrative

15 Jan 2022 Jean Benjamin Stora Actualités

Il s’agit d’un nouveau Post pour vous informer d’une pratique qui semble inconnue dans notre pays. Nombre de nos patients ont d’importantes défaillances psychiques, sinon pas de système psychique.

Nous sommes en présence d’êtres humains sans imaginaire, sans capacité associative, et André Green a fini par appeler ces patientes et ces patients des non-névrosés.

Cela veut dire que les thérapeutes doivent tenter de développer un système psychique afin de mieux protéger leur santé.

Pour ce faire, j’ai développé progressivement au cours des 30 dernières années la thérapie psychosomatique dans une relation d’attachement maternel au patient. Nous ne sommes pas encore dans le modèle de la psychanalyse stricto sensu, mais dans les phases archaïques de développement humain.

À ce stade, dans les sociétés actuelles, la Mère a la lourde charge de développer le système psychique de son enfant. Nous, psychosomaticiennes et psychosomaticiens, adoptons un rôle maternel bienveillant, chaleureux et empathique avec nos patientes et nos patients.

J’insiste donc sur le Nom de la Mère par opposition au nom du Père prévalant dans la technique analytique de la phase génitale.

LE NOM DE LA MERE est fondamental pour aider nos patientes et nos patients à développer progressivement leur imaginaire.  


Ecrivez votre article ici...


Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.